Posts on Twitter:

's “La Martinière Mon plaisir” lyceum training master holds in Vocational




La lune me fit un clin d'œil ,ce vendredi soir, 🌛🌜🌔🌕🌖 Sur les hauteurs de







On se prépare pour la à pour la compétition avec ! Notre premier match commencera à 11h contre Xtreme Video Esport ! Bracket :






















🙏Un grand merci pour vos soutiens, notre militant est sorti hier soir après 6h13 de garde à vue, une perquisition à son domicile, et une perquisition à l' ! 🖐️Plus déterminés que jamais, on appelle à poursuivre les actions !



Retweet Retweeted Like Liked









Le chef et la grande famille des Toques Blanches Lyonnaises en Assemblée générale au théâtre des Célestins







🔶 FORUM SANTÉ - Innovation, prévention, éthique : La santé se réinvente en Auvergne-Rhône-Alpes. Le programme continue de s'enrichir : 20 intervenants, 6 temps forts ! 📲




: La construction de pistes cyclables dans la métropole sera intensifiée, et le réseau de en commun sera développé. 🎥







Sono a Lione per un paio di giorni e... niente, amo questa bella città 😊 Lyon, France 🇫🇷 22/02/2019 . . . 🇫🇷 🇫🇷



Posts on Tumblr:

Musée des Beaux-Arts de Lyon.

Quelques jours lyonnais, un.

Je calcule petit à petit les mois qui sont écoulés et je me rends compte que ça fait bientôt quatre mois que je n’ai pas pris mon sac à dos et que je ne suis pas partie véritablement de chez moi. 

Nous sommes au mois de Janvier, l’hiver commence à s’installer et je décide de partir pour la célèbre ville de Lyon (et surtout dans le nord, où il fait beaucoup trop froid, comparer à mon petit sud).

Je quitte rapidement le travail vendredi midi, et après quelques heures de route, je suis sur le territoire d’Auvergne-Rhône-Alpes. Je retrouve, enfin, mon acolyte-guide lyonnais.

Il faut bien fêter (légèrement) mon arrivée. Dès le soir-même, je découvre les joies du métro et je confirme, je trouve ça exceptionnelle comme mode de transport. C’est une bonne option pour que ma tuture se repose. 

On est vendredi soir, je découvre la célèbre chaîne de bar lyonnais nommée @leninkasi et j’approuve complètement ce genre d’endroit. Parfait, le temps de prendre un verre et de discuter de tout et de rien. On reprend le métro, pour se rendre en zone la Confluence de Lyon, et partir à la conquête de @lesucre ; je dirais une sorte de bar/boîte de nuit électro, dans un entrepôt comprenant un très joli rooftop.  

La route et la petite sortie non tardive m’ont tout de même fatiguée. 

Ce fut un petit samedi calme et reposant et rien de mieux. On se retrouve dans le 1er arrondissement de Lyon, pour le petit thé du samedi après-midi et des petites pâtisseries qui font du bien au bidou. Je recommande fortement le salon de thé @àchacunsatasse. 

Ce fut un réel week-end même si je n’ai pas fait de grasse matinée. Sincèrement, je suis tellement excitée à l’idée de faire et de découvrir de nouvelles choses que je préfère ne pas dormir. J’adore cette sensation de découverte lors des voyages. Je me rends compte que je ne peux pas m’arrêter de voyager ! Ça met impossible. Bon, petit moment de confidence, revenons à ce joli voyage. 

Je continue mon petit week-end avec un doux dimanche ; un bon petit déjeuner pour se requinquer d’avoir bien dormi. On récupère la petite tuture et on part pour l’escalade à la salle @climbup à la Confluence. En venant à Lyon je ne savais pas du tout qu’ils disposaient de salle comme celle-ci, et personnellement, j’adhère complètement, surtout pour les amoureux d’escalade, c’est juste parfait. Je regrette seulement de ne pas avoir apporté mon matériel. Mais ce fut une bonne séance de grimpe. 

La semaine redémarre, et pour moi, c’est le moment de partir à la conquête de la ville, en solitaire.

C’est lundi, il fait gris et frais à mon réveil mais je décide tout de même de partir pour un entraînement matinal de course à pied dans les rues de Lyon. Je pars de Oullins direction les pentes de La Croix-Rousse. Un circuit de 12km environ. Je dois l’avouer, je me suis tellement chauffé en partant que je n’ai pas regardé ni la météo, ni la température. 

Au final sur le chemin, il faisait -1ºC et une fine pluie s’est mise à tomber. Comment dire que le retour a été frigorifiant et quelque peu dure pour les petites gambettes. Mais ce fut un succès tout de même. 

La douche et le repas fut requinquant. Un petit peu de repos pour le reste de l’après-midi. 

Je dois récupérer mon acolyte à son école, mais avant, je décide de faire un tour au parc de la Feyssine qui se trouve juste en face de l’Institut universitaire de Technologie de Lyon I. Quelques petites photographies, je récupère mon acolyte, mais avant le retour paisible à la maison. On part pour une séance d’entrainement de nage libre à la piscine de La Mulatière. On aura fait environ 3000mètres de natation en moins d’heure. Je fus complètement rincée et les paupières n’ont pas eu de mal à se fermer. 

La semaine continue, c’est un mardi matinal où je décide de prendre mon petit sac à dos, mon appareil photographique, mes petites barquettes de manger et de l’eau. 

Et c’est parti pour la découverte du parc de la Tête d’Or dans le 6ème arrondissement de Lyon. C’est un grand et vaste parc, qui abrite à l’intérieur, un « petit » zoo. 

Il y avait des bambis partout, n’est-ce pas mignon, franchement ? 

Le parc est divisé en trois zones ; le parc en lui-même, le zoo et la dernière partie, comprenant un jardin botanique. Je tiens à préciser que je n’ai pas eu la curiosité de me rendre au jardin botanique car je me doutais qu’en pleine période hivernale, il n’y aurait rien de spécial à voir avec ce froid. Alors j’ai préféré profiter des animaux et découvrir plus amplement le parc, en raison de sa grandeur et de sa diversité. Ma petite pause casse-croûte du midi se déroula également dans le zoo, à regarder ces petits êtres tout mignons à se chamailler. 

et même des gros bissons de compétition, qui était en train de boire de l’eau tout en regardant les canards se baignaient.

J’ai mis une bonne partie de la journée à découvrir le parc. 

Puis j’ai marché un peu dans le 1er arrondissement de Lyon, dans le milieu de l’après-midi, et où j’ai pris un chocolat chaud à @l’arbreàthé, pour me réchauffer. Petite confidence, les lyonnais ont des humeurs quelque peu « hors du commun » et ça m’a été confirmé dans cet endroit.

Quelques jours lyonnais, deux.

Il est mercredi, je me lève légèrement, il est 6h50min du matin, je regarde par la fenêtre et je découvre une fine couche de neige sur le sol, sur les toits des maisons ainsi que les voitures. Chouette, je vais pouvoir faire des bonhommes de neige (une vraie enfant, oui, je sais!).

Mais mon goût pour le dodo a été plus fort. Réveillée 3h plus tard, je ne pouvais plus rester au lit. Au départ, avec la neige, je voulais me faire une journée « off », à peaufiner ce petit article et à me reposer un peu. Chose impossible pour Coralie, vous l’avez compris (je pense). 

Je me fais une barquette pour le midi et je pars prendre le métro direction le Vieux Lyon. Étonnamment pour moi, je me sens très à l’aise dans le métro, on pourrait croire à une vraie lyonnaise, avec l’âme d’une sudiste, bien évidemment. 

Dès mon arrivée au Vieux Lyon, une fine pluie se fait sentir mais je continue mon ascension, en passant devant la Cathédrale Saint-Jean, je sillonne un peu les petites rues. Je me dirige vite vers le Musée Gadagne, comprenant le musée des Arts de la Marionnette et le musée d’histoire de Lyon. De vraies découvertes à faire sur la ville de Lyon, mais énormément d’information à assimiler pour ma petite tête. 

cf, je préfère poster moins de photographies à ciel nuageux et gris, parce que c’est beaucoup mieux, un ciel bleu, des petits bisons et de la nature, on est d’accord ? 

Revenons-en, voici mon petit résumé:Lyon est une commune française située dans le quart-sud-est de la France au confluent du Rhône et de la Saône, de la circonscription départementale du Rhône et de la région Auvergne-Rhône Alpes. C’est l’ancienne capitale des Gaules au temps de l’Empire romain. Fondée en 43 avant J-C par Lucius Munathius Plancus, lieutenant de César et gouverneur de la « Gaule chevelue », la ville connaît un développement rapide et se voit promue au range de capitale des Trois Gaules, avant de devenir l’un des principaux berceaux du christianisme en Occident. À la Renaissance, la ville de Lyon est très commerçante et obtient une place financière au premier ordre. Sa prospérité économique a été portée par la soierie (plus d’informations ; visite du musée de la Soie à Lyon), et notamment par l’apparition des industries (textiles, chimiques ainsi que l’industrie de l’image). Historiquement, Lyon fut une ville industrielle en accueillant au sud de la ville de nombreuses industries pétrochimiques le long du Rhône, nommé le couloir de la chimie. À leurs fermetures, la ville s’est recentrée sur les secteurs d’activité telle que la pharmacie et les biotechnologies. Elle a conservé un patrimoine architectural majeur, et à ce titre, les quartiers du Vieux Lyon, de la colline de Fourvière, de la Presqu’île et des pentes de la Croix-Rousse sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. De par sa population importante, la ville de Lyon constitue la troisième commune de France”.

(cf, musée de l’histoire de Lyon, musée Gadagne + Wikipédia)  

Malgré la fine pluie encore présente et la fin de la visite du musée, je décide de continuer ma balade dans le centre du Vieux Lyon. Jusqu’à que je trouve un petit endroit cosy, pour boire un bon thé chaud et manger une petite pâtisserie, à @lamarquise. On est d’accord, rien de mieux quand il fait un temps gris et pluvieux ? 

La pluie s’est intensifiée, j’ai repris un métro et de retour au chaud. Ce fut vite le retour de l’école de mon acolyte, et ainsi que l’heure de l’entraînement de cardio du soir ; un petit 3km en fractionné jusqu’au musée des Confluences et pour finir, quelque fractionné en côte. Ce fut énergique et revigorant avec cette fine pluie. On peut dire ce que l’on veut, rien de mieux pour faire un gros dodo que l’entraînement du soir. 

Je profite un peu du dodo ce matin-ci, c’est un jeudi. Le temps est encore gris mais pas de pluie à l’horizon. Je me prépare doucement et je pars prendre le métro, pour me rendre dans le 1er arrondissement de Lyon afin de visiter le musée des Beaux-Arts. La visite fut extrêmement passionnante malgré qu’elle fut très longue, tout de même. Mais je ne regrette pas ces nouvelles découvertes artistiques. 

Je quitte le musée et je pars à pied à la découverte de la ville, plus précisément, découvrir les célèbres pentes, nommée les pentes de la Croix-Rousse. Oui, je suis déjà venue à ce niveau de la ville en courant, mais ce n’est pas pareil. Il fallait que je revienne avec le petit appareil photographique pour immortaliser les moindres détails de ces pentes. Attention, la grimpe est assurée.

Malgré la fatigue de la journée, je n’ai pas arrêté mon ascension, je suis partie à la découverte des fresques, que ce soit « La Fresque des Lyonnais » ainsi que « La Bibliothèque de la cité ». 

Ce fut un jour vraiment très fatigant pour mes petites gambettes. Sauf que ce soir-là, la journée ne devait pas se finir si tôt car il s’agit de jeudi soir et il y a les fameux apéritifs des étudiants.

C’est la fin de semaine, il est vendredi, la journée de la veille m’a tellement fatiguée que je n’ai pas réussi à me lever le matin. Malgré ça, je décide de sortir pour me dégourdir les bras et les gambettes à la piscine du « Centre nautique Etienne Gagnaire » à Villeurbanne

Bien évidement, j’avais tous mes équipements sauf mon bonnet de bain (ce que je n’ai jamais voulu mettre à la piscine), sauf que ce jour-là, ce fut obligatoire ! Bon, j’arrive tout de même à me dégoter un bonnet de bain et c’est parti, pour 1800mètres spécifiquement axés sur la technique du crawl. On peut dire que ce fut une journée totalement douce et achevée par un petit restaurant dans un restaurant typiquement lyonnais. Et oui, la fille la plus difficile à nourrir à pu, tout de même, découvrir de nouvelles saveurs. Si vous voulez un restaurant typique, extrêmement bon et accueillant, je vous conseille le @Bouchonleslyonnais dans le Vieux Lyon, et surtout si vous avez la possibilité d’être au sous-sol du restaurant, allez-y. Pensez seulement à réserver. Ne faites pas les mêmes bêtises que moi, même si j’ai tout de même eu une table (par chance, car il y avait beaucoup de monde) ! 

On s’approche délicatement de la fin et je décide de profiter encore et toujours. C’est samedi, mon acolyte est en repos et on part à la découverte du Vieux Lyon. Comme c’est le petit week-end, on part boire un thé et manger quelques mignardises tunisiennes à @lodysseedenima. Un peu de balade dans les coins de rues de la ville, on décide vite de trouver un bar à vin, pour une petite dégustation accompagnée d’une assiette surprise. Le bidou encore aux aguets et à quelques pats du bar, c’est le moment du dîner du soir à @crocknroll. De délicieux croque-monsieur, rien d’en parler maintenant, j’ai envie de récupérer ma petite tuture, faire quatre heures de route et me poser à une table de ce merveilleux restaurant (et je ne parle même pas du croque-brioché au chocolat pour le désert, oh my God!).Ce fut une journée spéciale « prise de poids », avec tout ce dont nous avons mangé. 

Et voilà, c’est dimanche, malheureusement, c’est le départ, il faut revenir à la réalité car, demain, c’est la reprise, tout recommence. Mais.. jusque quand ? 

Article fait et photographié par Coralie Diaz.