Posts on Twitter:

Depuis 24 h, tous les opposants à la politique d'E.Macron tweetent un plan de coupe où le PR rit () et font de cette image un usage politique franchement douteux. ( La fabrique d'un par simple inférence). Édifiant la video 👇



Show this thread
















Feeling sorry for Australia friends. Here's a Salux by Stylish Linen Read FAQ section







I’m going to buy another 10 to scatter round the house















Show this thread



Show this thread




Replying to

LET ME GUESS,DIPSH*T..."YOU" LIVES IN EITHER A HIGH RISE OR A GATED COMMUNITY...NOT AT ALL IN TOUCH WITH TRUE, WORKING-CLASS AMERICANS. has "A Wall" but I'll bet you're one of those phony Jews who don't give a damn about your Homeland, your Mother Country















Posts on Tumblr:

NOW THIS IS TY’S IG STORY 😂😂😂😂💀💀💀 WHY DIDN’T YOU TAG LAUREN OR SOMETHING

IS THIS THE WAY TO SAY SHE RECORDED IT WITH YOUR PHONE CAUSE WE KNOW WHEN SHE DOES SOMETHING LIKE THAT SHE WON’T STOP UNLESS SHE HAS SCREENSHOTS OF IT TO SHOW IT THAT IT’S YOUR IG

AND SHE COULD HAVE EASILY TAGGED YOU ON HERS I KEEP ON LAUGHING WHEN THEY WANNA ACT AS IF THEY’RE TOGETHER OR DISCREETLY JUST GIVE THE PR A LIL WEAK USELESS PUSH

THIS STUNT IS FOR THE NEWEST PR MEMBER CLEO 😪 AND I BELIEVE I THINK THIS IS SUPPOSED TO BE THEM TRYING TO MAKE THEM LOOK AS IF THEY’RE TOGETHER

SO LAUREN IS BACK TO MIAMI OR IS SHE STILL IN LA AND MR TY WAS WITH HER IN LA I KNOW SOMEONE ELSE IN LA THOUGH AND THIS STUNT IS BECAUSE OF IT SO THANK YOU NEXT

Thanks

I have to take a shower again … Thanks to all comrades for your comments and kind words… Appreciated. Fight the Power ! Greetings to all bots, fake followers, fake ‘like posts’. What is still true, real and upright in this crazy fucked up fake world ? A big shout out to all motherfuckers & fuckers out there ! … if you know what I mean …

¿Un cambio?

Un cambio en nuestras vidas nunca viene mal.Viajar o cambiar de ambiente nos ayuda a conocernos más a nosotros mismos, encontrarnos. No necesariamente tiene que ser viajar o el ambiente, puede ser conocer nuevas personas. Sabes yo estoy acostumbrada a hacer eso, siempre alejo a quienes más quiero para no hacerme debil ante este mundo cruel. He llorado por mis batallas caidas y por mis fracasos personales, pero eso no me ha tumbado todavía. Yo cambien en el momento en que note que mi vida corria peligro, pues no estaba haciendo las cosas como siempre, bien. Ahora, paso la mayoría de mis días en el mar, alejada de las personas y lo disfruto. Yo cambie, cambie el ambiente de amigos y todos, por el del mar y nada. Quizás esta mal, pero lo disfruto, ya no tengo que arreglarme todo el tiempo para rodearme de una bola de hipocresia, donde aquel que se llamaba amigo hoy te da la espalda. Un ambiente nuevo te ayuda a pensar, a encontrarte contigo mismo. Creo que es muy importante encontrarse con uno mismo en algún punto de nuestras vidas, nos ayuda a conocer nuestras fuerzas y debilidades, pero creo que para poder lograrlo tenemos que conocer nuestros limites. No esos que impone la sociedad de hoy día, digo limites como individuo y creo que para eso hay que cambiar, movernos, evolucionar. Te invito a que lo hagas, un viaje solo, un encuentro personal contigo mismo. Separarte un momento del monton y del pensamiento colectivo, irte a lo individual, tus propias experiencias, pero con mucho, mucho cuidado. 

The Butterfly
External image


The Butterfly

Every butterfly has a dream

As everybody dreams to fly;

Attracting your vision splendour,

The sweeping gaze of attention.

Coloured wings smile on meadows

Blowing a call to spring.

The Lark singing its praises to the butterfly,

From Oak height spying skilled wing,

Free flying in search of its dream.

Finding refuge in a bell of blue

Savouring the scent of its nectar

The cup of home its desire

A natural fire flirting,

Instinctive and strong.

Wings of beauty

Warm and welcome pride

Holds the taste of happiness

And a dream is born.

Author: Trevor L Enright

qui était jésus   ? volume   20

 2000 ans perdus, 2000 ans d’oubli de la réincarnation de par l’expansion du christianisme fou  

   attention   :  une série de réflexions à la suite de la lecture de    « le dictionnaire amoureux de jésus  », qu’il m’a, par « imposition », aussitôt, fallu voir comme soudainement :  « le livre en trop »,    l’exemple de  livre, prévenons les chrétiens !, à ne plus écrire (& non lu complétement par moi, à ce jour), à ne plus écrire en 2017 sauf à démolir l’ensemble de ce qu’il promeut (tant de galéjades) encore et encore…  /

cette petite mais attentive recherche en tenant compte (enfin) notamment du point de vue (qui aura été explosif pour tant de gens encore un peu dans une critique constructive un peu lâche, par rapport au christianisme, un doute qui profitait aux menteurs), du point de vue de michel onfray, et bien sûr, après l’étude des révélations des chercheurs enfin réunis, confrontés  par les inattendus  documentaristes prieur et mordillat, une confrontation qui a pu enfin se faire !,

enfin pouvant se faire, loin des inquisiteurs tout puissants d’hier, & aura conduit au livre  « jésus contre jésus » en 1999…, the right book at the right time, un séisme anti-christique , lequel donc efface 2000 ans de superstition, & qui est… passé inaperçu !!!!!!!!!!! tant les consciences auront été violées sur le long terme…, & cette difficile sortie du christianisme, assez inattendue, en fait confirmant le fait d’une complète escroquerie

cette recherche en méditant aussi jour après jour sur jésus, en, d’une part, oubliant, tout ce qui a été écrit, dit, officiellement, sur lui, les fables…,

avec cette question : pourquoi, comment cette continuation extra longue de cette religion ?, par diabolisme ?,

quoiqu’il en soit : une religion dangereuse, qui conduit en fait ses fidèles à l’angoisse, à la croyance au néant après la mort,

cette religion continue à occulter la seule religion cohérente possible : celle de la réincarnation, celle de la continuation spirituelle, &, là, croire n’est plus seulement une fabrique si infinie de désespoir

   attention   :  une série de réflexions à la suite de la lecture de    « le dictionnaire amoureux de jésus  », qu’il m’a, par « imposition », aussitôt, fallu voir comme soudainement :  « le livre en trop »,    l’exemple de  livre, prévenons les chrétiens !, à ne plus écrire (& non lu complétement par moi, à ce jour), à ne plus écrire en 2017 sauf à démolir l’ensemble de ce qu’il promeut (tant de galéjades) encore et encore…  /

cette petite mais attentive recherche en tenant compte (enfin) notamment du point de vue (qui aura été explosif pour tant de gens encore un peu dans une critique constructive un peu lâche, par rapport au christianisme, un doute qui profitait aux menteurs), du point de vue de michel onfray, et bien sûr, après l’étude des révélations des chercheurs enfin réunis, confrontés  par les inattendus  documentaristes prieur et mordillat, une confrontation qui a pu enfin se faire !,

enfin pouvant se faire, loin des inquisiteurs tout puissants d’hier, & aura conduit au livre  « jésus contre jésus » en 1999…, the right book at the right time, un séisme anti-christique , lequel donc efface 2000 ans de superstition, & qui est… passé inaperçu !!!!!!!!!!! tant les consciences auront été violées sur le long terme…, & cette difficile sortie du christianisme, assez inattendue, en fait confirmant le fait d’une complète escroquerie

cette recherche en méditant aussi jour après jour sur jésus, en, d’une part, oubliant, tout ce qui a été écrit, dit, officiellement, sur lui, les fables…,

avec cette question : pourquoi, comment cette continuation extra longue de cette religion ?, par diabolisme ?,

quoiqu’il en soit : une religion dangereuse, qui conduit en fait ses fidèles à l’angoisse, à la croyance au néant après la mort,

cette religion continue à occulter la seule religion cohérente possible : celle de la réincarnation, celle de la continuation spirituelle, &, là, croire n’est plus seulement une fabrique si infinie de désespoir

cette tardive précision quant à l’événement soi-disant le + important de l’humanité (après la création et la fin du monde, ah ah ah !)

un chercheur de « corpus christi » : seul jean, donc, la dernière version officielle de l’évangile de j c  mentionne Golgotha, ou donne un nom à l’endroit où jésus a été crucifié, avant, les autres auteurs ne savaient pas…

les actes des apôtres

cette bd   si rocambolesque, on imagine : une nouvelle façon de relater des faits religieux, quelque chose qui à l’époque devait sonner extrêmement moderne (s’agissant des récits sacrés)

on se dit (ici, c’est juste une impression) : cela doit dater d’avant les versions de l’évangile, sans doute à voir comme + travaillées, + censées, moins bd, & un style qui a été défini en voyant ce qu’il ne faut pas faire, ce qui a été fait avec les actes des apôtres ?

je n’en sais rien : mais donc, les prêcheurs judéo- chrétiens n’avaient déjà que ce texte prototypique ?, les prêcheurs de jésus, les tout premiers n’avaient pas encore l’histoire de jésus telle qu’elle a été imaginée, gonflée par le premier auteur de l’évangile  de jésus / ici je lance juste des questions, je ne connais pas encore assez bien toute cette création du nouveau testament

béton

on croyait : ce qui avait été retrouvé des tout débuts du christianisme était donc partiel, mais en béton armé…

en fait c’était à la foi partiel et…  flou, & témoignait plutôt d’une grande invention !

cela ne nous venait même pas à l’esprit cette invention, car nous ados, enfants, depuis 2000 ans nous disions-nous, on croyait cela en béton !

il faut dire : celui qui doutait était martyrisé par les chrétiens…, alors cela pouvait en effet durer !!!

parents

incroyable !, ils ne nous ont pas donné le choix, nos parents !, c’était : tu crois en jésus, point final, nous étions livrés aux prêtres chrétiens

et il y avait les fameux cadeaux à la communion solennelle, qui aurait eu le courage de s’en priver ?

un incroyable viol psychique

heureusement, cette religion était si implantée, en quelque sorte, on pouvait jouer la comédie, se laisser enseigner à minima

mais quand même devait s’incruster en nous, s’enchrister cette curieuse croyance…

outil de compréhension

enfants.., ados, il nous manquait un crucial outil de compréhension de la religion qui nous tombait dessus !

nos doutes, notre sens critique, non assez développés, & par ex. : nous ne connaissions pas, par manque de culture, certes manque un peu normal à cet age, la définition du mot : hérétique

un hérétique pour nous c’était… quelqu’un d’une autre religion que la nôtre…, quelqu’un qui voulait détruire notre religion, un truc comme ça (teinté de diabolisme, les hérétiques étaient gens existants & réussissant à s’imposer, rester là non loin, car avec la force du diable)

notre religion était la bonne, mais toujours le mal existait alors, forcément existaient des gens soient sans religion ou qui essayaient d’imposer une autre (fausse, mauvaise) religion, cela englobait beaucoup

j’ai dû connaitre l’exacte définition du mot he re ti que de temps en temps, mais cela ne m’avait pas marqué, et puis lorsque j’ai rencontré jean claude carrière, en parlant du célébré film de Buñuel, il m’a fallu m’intéresser plus au sujet, mais cela n’a pas encore suffit !, puis en m’intéressant enfin de près aux docs vidéo de prieur et mordillat, j’ai vraiment compris que le fait de mal comprendre ce mot avait été une catastrophe, pour moi et tant d’autres…., alors nous laissait-on dans l’ignorance à dessein ?

ainsi nous ne comprenions pas : c’étaient nous déjà les hérétiques, nous les chrétiens !!!!!, qui voyions pourtant autour de nous les hérétiques, cathares etc.,

le christianisme était, est une hérésie juive, le chrétien pour le juif était un hérétique, au sens que le chrétien était un juif (au sens de sa religion) parti dans une direction juive (devenant judéo-chrétienne) non homologuée par cette religion juive de départ..

à partir du moment que tu sais vraiment cela, alors tu peux comprendre ton état de chrétien, ton état de voleur d’une religion, alors, tu peux décider si tu quittes ou non cette religion qui peut être avec raison dite diabolique par la religion (juive) qui a été ainsi volée, détournée

le curieux messie

curieux car, en tout cas, tel qu’il nous a été enseigné, est pro césar, il faut donner l’impôt à césar.., comme cela était curieux, pensions nous confusément quand on était ados !, et en même temps on trouvai cela gonflé, que jésus soit un vrai rebelle, car on se disait : c’est une sorte de feinte, c’est une façon qui est raccord avec le « tends l’autre joue », c’était du gandhisme, voilà comment on le comprenait

et en même temps, ou, parole de messie !, pour qui l’important n’est pas le royaume temporel

mais quand tu comprends mieux, tu te dis bien sûr, et si cela avait été tout simplement rajouté quand le christianisme devenait…    romain !!!!!!,

car en même temps tu apprends, que, s’agissant d’un point de vue juif : si un messie était arrivé, un sauveur, en ses années d’envahissement par les romains, il aurait été forcément un chef armé qui aurait pu avec les forces célestes chasser les puissants envahisseurs, c’était la moindre des choses, et qui serait donc devenu roi, roi des juifs   / je suppose : au départ, les juifs ne voyaient pas le messie comme ce qu’en ont fait les chrétiens : dieu lui-même, avec la fin du monde qui s’attache à cela etc.

au lieu de cela : voilà ce soi-disant messie jésus qui se donne au supplice, à la croix !, on ne le dit jamais mais il ressemble plutôt à un antimessie, comme on dit un anti-héros !!!

les juifs auraient eu (et on comprend qu’ils n’ont pas homologué jésus) : à la fois un messie, arrivé avec tous les habits du divin (puisque il faisait des miracles, il a été reconnu par jean baptiste) (tous les trucs inventés)

et cela serait un messie pro-envahisseurs !, à ce titre incroyable de nouveauté, les chrétiens peuvent-ils arguer qu’un tel messie est conforme aux prédictions de messie faites par les prophètes ?, j’en doute

ajout :  

(le problème : un messie de papier, un messie créé par des scribes ne peut qu’être créé, imaginé après coup, or après coup on peut le parer de nombreux miracles, mais on ne peut pas complétement inventer qu’il a été victorieux sur les romains !, voilà pourquoi il fallait dire : non un messie, cela n’est pas ce qui a été prévu par la tradition juive, NON, un messie c’est justement le contraire, un perdant !, quelqu’un qui est le contraire d’un messie, tu vois ce que je veux dire : les chrétiens ont inventé un messie possible, qui n’a pas eu à passer par la case : chef de guerre, rois des juifs, comme les précédents leaders juifs sacralisés, et pour cause : cela n’était pas possible : la réalité et pour longtemps : les envahisseurs romains, ou bien il aurait fallu attende quelques siècles et là en effet jésus aurait pu être dit : prophète, et même messie, puisque les judéo-chrétien ont réussi à devenir la religion officielle, et quasiment aussi puissant que le pouvoir temporel :, en quelque sorte c’est grâce à l’invention de ce messie, cet aspect des choses n’est bien sûr jamais évoqué, mais moi je serais les chrétiens je me servirais de cela !!!!, mais non ils sont plus confortables avec l’invention de leur messie qui est messie aussitôt  ou presque, dès que les textes chrétiens sont élaborés, en fait, à une date que je ne sais pas trop, puisque je viens d’apprendre que dans les évangiles il n’est pas question de messie!!!!)

si tu n’as pas tout compris, une autre façon d’écrire cela : curieux messie que jésus car en principe, il était en capacité d’être le sauveur immédiat de son peuple envahi par les romains (et le temple souillé), en effet la situation faisait : un messie était attendu en urgence, il devait devenir le chef de guerre de la reconquête puis le roi des juifs, or jésus… , je parle du vrai jésus, qui aurait existé, à l’évidence ressemble à celui qui a été pris pour modèle par ceux qui en ont fait un prophète : ce jésus n’aurait rien fait contre les romains !, et c’est lui qui a été vaincu,

alors on peu juste s’amuser de : les scribes ont quand même réussi à faire de leur jésus, dans les évangiles un… roi des juifs !!!!!, quand il arrive à jérusalem et on nous dit qu’une foule l’attendait !!!!et le proclamait roi des juifs !!!! ah, ah, ah !

en tout cas

les prophètes de la bible devaient sans doute prévoir la venue d’un messie plus orthodoxe, mais il faut vérifier : quand ce concept de messie est-il arrivé ?

et j’apprends que le roi david par ex. était considéré comme le messie aussi   (mais à vérifier) !!, en tout cas, messie pour les juifs ne signifiait pas un être divin, fils de dieu, un être ultime, cela serait les scribes chrétiens qui auraient inventé cela, dans le cadre comme je l’ai déjà écrit d’une volonté de lancer la religion chrétienne, avec un concept « populiste » hyper porteur, puisqu’en effet tous les moises et compagnie étaient coiffés sur le poteau, eux les chrétiens proposaient un super prophète !

au moins ! le dernier prophète avant jésus (alors jean baptiste ????) aurait dû prévenir !!!!:  mes amis, le messie va arriver, mais attention : il va aussi vous étonner, car pas tout à fait comme vous vous le figurez (en quelque sorte : disant les temps vont être à nouveau difficiles, notre peuple est  sous la coupe des plus puissants envahisseurs, mais le messie va dire : « les envahisseurs ne me gênent pas » !!!!!!

jean baptise

pour nous ados, on nous le présentait comme un prophète !, en l’occurrence puisqu’il reconnaissait jésus comme le messie

mais jean baptiste, curieusement, c’est juste déjà un prêcheur dans le désert, rien de plus…, pas de miracles, etc., c’est le « parent pauvre » des textes chrétiens (et juifs ?, existe-t-il pour les juifs ?), on comprend : son existence, juste le temps de dire : c’est jésus !

je reviens là-dessus

car, enfants, ados, on ne voyait pas du tout dans quoi on était jetés avec cette religion !

voici une religion chrétienne, dont un des fondements est la négation, la destruction des juifs, de leur religion, car l’évidence divine demande : 1 seule religion !

je le redis : la seule homologation possible de cette religion chrétienne devait venir par la religion juive qui devait dire : oui, jésus est notre suite, jésus est le prophète prévu, jésus est le messie, jésus est dieu

or les religieux juifs depuis 2000 ans disent : non, jésus était un imposteur, et selon toutes vraisemblances les juifs ont raison, en tout cas, c’était leur droit le + strict de refuser jésus, et cela a été fait dans une certaine unanimité

or voici les chrétiens EN LEUR DISSIDENCE , en leur NON EVIDENCE, ils ne sont pas ceux qui apportent la vérité, car ils sont suspectés de mensonge sur toute la ligne

alors, voilà, nous, enfants, ados nés avant l’an 2000 nous nous retrouvions dans une religion qui n’existait que par négation de la religion juive, que nous ne pouvions que voir non loin, à côté, certes si minoritaire, mais la religion juive ne « calait » pas, elle nous disait : NON, vous êtes des satanistes

alors, voilà, nous aurions dû comprendre, si nous avions été un peu malins : le pilier de notre putain de religion catholique c’est la destruction symbolique de la religion juive, nous étions invités à nous placer comme tous les chrétiens depuis 2000 ans : faire comme si les juifs n’existaient pas, voire : les détruire nous aussi symboliquement (heureusement, au temps où je suis né, on était aussi dans la période de la non-violence, mais…. si nous étions nés à une autre époque…, qu’aurions-nous accepté de faire pour notre religion chrétienne ?????)

oui, une chercheuse d’un des docs vidéo de prieur et mordillat  le dit : les chrétiens ont inventé des juifs en quelque sorte faits « sur mesure » pour eux,  des juifs imaginaires : des juifs coupables !!!!!

les juifs en fait n’ont rien à voir avec tout cela !, toute cette histoire de jésus, les juifs qui sont les victimes de leurs hérétiques, hérétiques hélas devenus plus forts que les orthodoxes ! (et pour cause puisque fait partie de l’hérésie le fait de recruter des non juifs, c’était un massacre déjà spirituel annoncé)

ainsi les chrétiens ont fait des juifs existant en tant que ne reconnaissant pas jésus & qui par ce fait, sont à la fois devenus ceux dont il faut se débarrasser, et en même temps ils ont le mérite de pouvoir faire dire aux chrétiens : « car ce n’est pas vous, c’est nous qui sommes dans la vérité, et comme nous sommes devenus tellement plus nombreux…, notre parole est la plus forte…, nous pouvons, oui, proclamer : la vérité c’est nous »

je veux donc dire par tout cela : ados, enfants, nous ne voyions pas du tout cette problématique : (judéo-chrétiens) contre (juifs) comme FONDAMENTALE

il a fallu attendre prieur et mordillat pour nous prévenir : regardez mieux ce qu’est votre religion !, vous croyez, vous avez cru : l’évidence divine c’est jésus, le messie arrivé, tout devient clair

or c’est tout le contraire : jésus arrive et c’est la totale confusion, il est le messie controversé !!!!!, le messie arrive et il est controversé et depuis 2000 ans !

alors : ARNAQUE     /   vite, sortons de cette religion chrétienne aux fondements qu’on savait déjà flous, mais en fait aux fondements, en plus : frelatés

une religion

c’est Dieu existant, reconnu comme tel, & un prophète (régulièrement) pour identifier ce dieu

onfray dit : pour créer une nouvelle religion il faut raconter des histoires, et des histoires d’hommes supérieurs

mais les chrétiens, pourquoi avoir mis la barre si haut ?, pourquoi avoir tout à coup tout cassé, après un prophète qui  apparait si mini (un anti héros) !, auquel il aura donc fallu adjoindre tant de miracles inventés, !, les théologiens, les scribes chrétiens ont cassé le métier en somme

& si l’explication du monde que donne un prophète peut être bien faible !, l’explication du monde par un prophète-dieu doit tout à coup être fulgurante…, et c’est vraiment pas le cas avec jésus !

on ne comprend toujours pas pourquoi les inventeurs du christianisme ont voulu jésus-dieu ? carrément le prophète qui est dieu lui-même, cela se serait si bien passé avec ce prophète qu’était jésus !, un jésus prophète à la Diogène, qui dit : je tends l’autre joue.., c’était déjà pas mal !, mais non, ils ont voulu toujours plus, oui, car avec le problème de la non homologation par les décideurs juifs ?, il était question de faire un jésus capable de PASSER AU DESSUS de cette non homologation

en quelque sorte jésusDIEU n’avait plus besoin de cette homologation !!!!!!, c’est mon hypothèse numéro 1, inédite !

bien sûr, donc, la religion chrétienne est une hérésie juive, cela signifie : cette religion part des fondements plus ou moins profonds de cette religion pour en faire une nouvelle version, donc non homologuée par la religion de départ, & donc cette évolution devenant hérétique

1cela signifie, cela est sûr : cette religion de départ (juive) n’est pas, n’est plus en tout cas, satisfaisante

2 cela ne signifie pas pour autant : cette nouvelle religion sera plus satisfaisante…

les bandelettes

un chercheur de « corpus christi » évoque les bandelettes, celles qu’on trouve dans la tombe de jésus (car jésus a été, selon tel évangile, embaumé rapidos), et celles à propos de lazare, je crois,

pas de bandelettes dans la tradition judaïque.., et bien sûr on est tenté de dire : il fallait rapprocher ces résurrections avec la croyance en Egypte de la conservation du principal du corps pour permettre ce qui serait une revie etc.

c’est l’Egypte-connexion du nouveau testament, en quelque sorte !, avec quelques autres éléments égyptiens (la fuite, comme l’on sait)

mais… qu’est-ce que cela a bien marché !, en tout cas, avec nous , ados, enfants, cela nous marqua aussitôt !, et durablement, et cela était donc raccord avec ce que nous apprenions justement sur la vie des pharaons (à commencer par « astérix et Cléopâtre »!

les scribes, les inventeurs de cette résurrection (si considérable & qui aurait pu être si bien explicitée avec l’aide de l’esprit saint, ah aha ah) résument donc ce moment le + important soi-disant de l’histoire de l’humanité (selon les seuls chrétiens, certes) résument donc cela à quelques bandelettes déjà dans un tombeau… (le tombeau lui-même posant question comme je l’ai déjà écrit), là encore on est au niveau bd…

moi, quand je tente de mieux cerner la réincarnation, je donne mes éléments de compréhension, il peuvent quand même être nombreux !

je suppose que eux, les scribes égyptiens ont écrit des lignes et des lignes de hiéroglyphes pour expliciter le processus de renaissance des pharaons, et c’est « le livre des morts », je suppose

encore une fois, ici, le nouveau testament apparait comme bien faible !!!!!, & c’est comme si là encore, ces voleurs éhontés de scribes chrétiens nous disaient avec les bandelettes : pour les détails, voyez l’Egypte ancienne… et vous en saurez plus sur la résurrection possible de jésus….

d’un autre côté, d’un point de vue stylistique, remarquez, c’était assez classe, ce sens de l’ellipse, de la fulgurance, une fulgurance d’une bien belle modernité, et oui, mais la résurrection parait difficile à défendre !, alors ils n’ont même pas essayé, défendre la réincarnation, un processus qui existe bel et bien est donc plus facile à expliquer

essais de syllogismes

que tu peux écrire à partir de : l’invention des 2 religions judaïques et chrétiennes

le premier, évident :

(jésus, généré par la tradition judaïque, disent les chrétiens) + (or la tradition judaïque est une invention) = (jésus est une invention)

le deuxième syllogisme, subtil

(la tradition judaïque est une invention) + (les chrétiens disent jésus : historique, vrai, authentique, généré par cette tradition judaïque) =  (les juifs ne peuvent complétement contrecarrer jésus en tant qu’invention, car il leur faudrait dire : jésus ne peut pas exister car nous juifs nous savons : notre tradition judaïque c’est de l’invention pure, et ne doit pas être considérée comme pouvant générer quoi que ce soit qui ne serait pas inventé par nous, par notre volonté)

un autre encore possible

(les judéo-chretiens inventent jésus à partir de l’invention judaïque) + (les juifs contestent cette invention) = (les judéo- chrétiens persistent & disent : l’invention judaïque c’est nous ! » = (les judéo-chrétiens disent : les juifs ont tué jésus, il faut tuer tous les juifs, c’est-à-dire : faire oublier leur invention pour que ne reste que la nôtre, qu’on cachera)

 

un autre encore

(les judéo-chrétiens proposent jésus,  inventé, à la communauté juive) + (la communauté juive ne veut pas de ce jésus inventé adjoint à leur religion inventée) = (alors, s’il y a combat ! c’est qu’une des 2 communautés a raison, et les judéo-chrétiens qui triomphent partout, disent : c’est donc nous, & on oublie les 2 inventions, celle de la tradition juive & l’invention de jésus)

on comprend bien : 2 religions qui se disputent la vérité = cela incline à penser : cela ne serait pas possible que l’on se dispute pour 2 inventions !!!!!!!

or si, c’est bien le cas, des millions de personnes vont mourir car ils représentaient une religion inventée de toute pièce, qui était en train d’être supplantée par une autre religion, et le pire, cette autre religion (judéo-chrétienne) inventée à partir de l’invention de la précédente, une réinvention contre une invention, donc…

(une religion s’invente) + (cette religion se réinvente avec le christianisme) = (les 2 inventions s’opposent et miracle : le combat fait oublier les 2 inventions, on se met à combattre sous le signe de ce qui serait la vérité à démêler !)

je m’oppose donc je suis la vérité, je résiste donc je suis la vérité, je tue donc je suis la vérité, je meurs pour ma religion donc ma religion est la vraie  / la preuve par l’opposition à l’autre, mais l’autre en cette opposition tout autant renforcé en sa vérité

énième syllogisme

(les judéo-chrétiens inventent jésus) + (les juifs refusent jésus) = (les judéo-chrétiens furieux ! de voir qu’une religion inventée a le culot de refuser leur invention !)

autre syllogisme possible

(les judéo chrétiens inventent jésus) + (les juifs refusent jésus mais ne dévoilent pas l’invention de ce jésus) = (homologation de jésus en creux, mais homologation quand même / car si les juifs avaient dénoncé l’invention de jésus, les judéo-chrétiens auraient dénoncé la tradition judaïque comme inventée)

je te tiens, tu me tiens par la barbichette (voilà pourquoi, à un moment : les judéo-chrétiens décident : il faut éradiquer le judaïsme, et quand ils en ont la possibilité.. ils le font !)

horrible

les procès en sorcellerie, cette sorcellerie était complétement inventée, les religieux chrétiens ont inventé le diable pour attester de la présence de dieu

dans les temps où la religion chrétienne voulait + de dévotion, il fallait trouver des sorciers et des sorcières, donc, car s’il l’on les montrait (invention) comme adorant le diable, c’est qu’il étaient du mauvais côté, et qu’un coté bon existait vraiment, le côté chrétien

bien sûr c’est une évidence, mais il est bon de remettre cela régulièrement noir sur blanc

quand l’affaire de sorcellerie n’était pas assez démontrée et que les inquisiteurs voulaient vraiment la mort de ceux qu’ils voulaient accusés & jugés coupables de sorcellerie, & quand cela ne se passait pas comme prévu, l’accusation faiblissait, ils avaient une arme secrète !: ils  se servaient des enfants pour accuser les parents des pires crimes ; grâce aux faux témoignages de leurs enfants instrumentalisés : on arrivait à démontrer l’état de sorcellerie de leurs parents…, et comme la vérité sort de la bouche des enfants cela était incontestable

tout dans l’histoire de la chrétienté est : invention, et quelque fois l’invention du pire

2000 ans quasiment d’une religion totalitaire !, tu ne pouvais pas bouger d’un cil.., les cathos t’entouraient, prêt à te martyriser, ils avaient le pouvoir

vite : sortir de cette religion judéo-chrétienne !!!!!

tu commences à inventer, et tu n’en finis plus d’inventer, et cela donne les inquisiteurs qui inventent les pires crimes et assassinent des innocents sous le signe de la grande et belle continuation de leur religion inventée,     mais ces cons ont fini par croire à la réalité historique de leur religions, l’invention a été oubliée…, le piège à cons s’est refermé

le curieux personnage : paul

on en fait quelqu’un qui a suivi l’enseignement d’un grand théologien pharisien ! (déjà pour montrer : paul, celui dont les scribes font un théologien, avait eu une éducation religieuse top), or (à vérifier), les pharisiens sont ceux qui refusent jésus,

ainsi, on montre paul en pharisien, représentant tous les pharisiens, qui devient le chrétien numéro1, cela atténue donc le fait que les pharisiens n’aient pas homologué jésus et comme ils étaient super religieux et intelligents…,

par paul le pharisien, l’évidence que jésus était le messie, devient actée aussi par là, par les pharisiens mêmes ! (ainsi, on fait revenir les pharisiens sur le bon chemin, ce qui n’est que logique vu la grandeur du messie, on montre qu’on peut le contester par je ne sais quel manquement, par peur de la nouveauté par exemple (pêché véniel), mais vient un moment où même les pharisiens doivent être donc montrés (par paul) comme voyant l’incontestabilité du messie !!!

tout passe par des trucs comme cela, un peu subliminaux !, c’est ce qu’on peut appeler le logiciel judéo chrétien

oui

enfants, ados, alors inclus dans la secte chrétienne, on trouvait bizarre ! ce qu’on nous enseignait comme, à un moment donné : en quelque sorte les juifs lâchent jésus !, alors donc qu’auparavant eux aussi le prenaient pour le messie !!!!!!!  

mais donc les juifs avaient bel et bien dans un 1er temps homologué jésus, donc en quelque sorte, même s’ils s’étaient retirés : l’homologation restait, voilà ce qu’on pensait, & l’on nous amenait à penser : ces juifs qui gâchent tout, assez fou pour finalement se rétracter

oui, confusément, on comprenait exactement le problème mais pas complétement : là en fait aurait dû se trouver pour nous la faille : on aurait dû penser : eh bien non, jésus était controversé !, alors qu’il est dit fils de dieu…, ça collait pas, un fils de dieu ne peut pas être controversé !, au lieu de cela donc, on pensait ce que j’écris plus haut

le fait de trouver tout cela quand même comme plutôt bizarre montre que l’on sentait que bien sûr il y avait là un problème, en fait on devinait donc confusément : on était là complétement dans l’invention d’un messie, qu’on nous imposait donc

comme je l’ai écrit plus haut dans ce blog et quelle révélation !, j’arrivais grâce à « corpus christi » et ma propre réflexion : enfin sur la bonne piste  : il fallait voir : non, les juifs, en leur entière communauté n’avaient pas du tout pris ce jésus (qui avait vécu voilà une dizaine, vingtaine, trentaine d’années plus tôt), pour celui qui serait leur prophète, leur nouveau prophète

jamais de la vie !

NON, une communauté, petit à petit a tenté de proposer jésus (mort) en celui qui est venu et qu’il aurait fallu reconnaitre comme le prophète attendu, et cette communauté, elle, l’avait vite reconnu comme tel (mais comme un personnage charismatique, ce qui est déjà pas mal et aurait dû le rester), cette communauté avait encore en son sein ceux qui avaient côtoyé ce jésus.., mais tout cela n’était qu’une proposition de trouver une figure solaire toute neuve venant d’une communauté parmi les nombreuses communautés judaïques

eh, oui !, confusément, enfants, ados, on comprenait que : « les juifs » tout à coup (pourquoi si tardivement ?, les prêtres ne donnaient pas l’explication, et on posait pas de questions, c’était un « à côté », et déjà on posait pas de question sur le prétendu essentiel) se détournant de jésus et le prenant pour un imposteur : CELA NE COLLAIT PAS   (car si je me souviens bien : on nous faisait croire : certes, certains, les décideurs d’alors, ont tué jésus, mais la plupart des juifs croyaient déjà en ce jésus)

j’apprends

par un des chercheurs réunis par « corpus christi », j’apprends : dans les évangile, jésus n’est pas dit : « le messie » (le chef, celui qui sauve etc.)

mais alors quand devient-il le messie ?, mon enquête continue

et en gros l’une des quelques fois où il se serait conduit en messie, c’est-à-dire, acclamé, c’est à son arrivée à jerusalem sous les acclamations   (bien sûr tout cela inventé, mais le chercheur qui dit cela a l’air donc de croire à ce qui est raconté dans les évangiles)

mais donc cela confirmerait ce que je dis : une certaine progression s’est faite, bien normalement, déjà on propose : ce jésus était le prophète attendu (ce qui est énorme déjà), puis, alors que cette proposition ne semble admise que par que la communauté qui le propose et quelques autres tordus, les théologiens de cette communauté, bien sûr dégoutés de ce que leur proposition est dite insensée (par la hiérarchie religieuse juive) vont mettre la barre plus haut : ah, vous refusez de voir jésus en prophète, eh bien, nous nous disons qu’il n’était pas seulement un prophète mais qu’il était le messie, le dernier prophète, celui par qui tout arrive, notre sauvetage complet, spirituel, et là encore cela est suivi !

prophète de papier, de papyrus..

un prophète existait si il était bien conceptualisé

les textes sacrés juifs, l’histoire du peuple juif, je suppose s’écrit, X années après sa mort, un personnage se dégage, dont il apparait qu’il a été central dans la vie juive, & on en fait un prophète,

mais je pense : il doit y avoir de la concurrence, tel théologien dit : c’était lui, un autre dit : non c’était pas lui mais plutôt c’était..

le scribe qui propose le meilleur personnage et ensuite la meilleure narration, gagne, c’est son texte qui devient le nouveau chapitre sacré, cela ne se passe pas en un jour !

ainsi, il en aurait été de même à l’époque de jésus, à un moment, une communauté propose jésus, (le type qui était mort crucifié) comme celui qui était le prophète attendu !, quelle idée !!!!, mais les théologiens de cette communauté insistent : si, la nouveauté qui était attendue, c’est cela, un prophète qui cette fois aurait été crucifié !, et ensuite on imagine des miracles, etc. à partir du parcours historique de ce jésus, bien sûr on fait un peu dévier son parcours, genre, on le fait passer par l’Egypte etc., il faut quand même que ce soit une belle histoire à raconter, et que cela donc colle avec les annonces (inventées) de venue d’un messie, dans les textes juifs,

las, la communauté juive, certes, multiforme, a quand même un centre de commandement, et incontournable : et les personnalités commandantes du moment disent : non, on ne veut pas de cette histoire de jésus, cela ne tient pas la route, nous on ne voit pas de prophètes apparus, ni jésus, ni un autre

    théologique

le parcours de jésus dans les évangiles est théologique, il fallait bien (si l’on inventait un prophète, là) lui inventer un parcours de prophète !, et non pas de petit rigolo..

on écrit son parcours spirituel avec dieu, c’est en quelque sorte la réalité théologique / à tel moment le gars va à la noce d’un de ses amis ou amies : et cela a marqué !, on se souvient de cette noce !, dans la réalité possiblement, il a tel moment pris la parole et fait son speech habituel, il a une fois de plus évoqué ses idées neuves, provoquantes !, il , et par contre, théologiquement, c’est-à-dire, comme les scribes vont le montrer à ce moment-là en relation avec dieu : là à cette noce, il fait un miracle

c’est un parcours d’un prophète de papier

il ne faut pas voir cela comme ce qui s’est passé dans la réalité mais comme ce qui s’est passé ( comme le pensent, les scribes et les théologiens qui proposent ce prophète, le créent) dans la réalité spirituelle, et la réalité spirituelle : ce sont eux, les scribes, qui la devinent et la créent, le divin ce sont eux qui le surajoute

et tu es invité à croire cela,  à une suite d’hypothèses

( mais si tu prends cela pour argent comptant et par exemple tu es près à tuer pour cela !, pour cette croyance, par ce que l’autre n’a pas cette croyance, alors tu es dans la folie totale, car au départ, tout cela c’est juste du délire de scribes, qui ont tenté de donner une forme à dieu, quelque chose qui ne mérite pas qu’on tue pour cela !!!!!!)

la complexité

ados, nous avons été, sans le comprendre, sans le conceptualiser, pris dans une complexité, ainsi nous pensions (par paresse intellectuelle, & parce que nous avions nous aussi besoin d’un socle spirituel, et là on nous en livrait un clés en mains, en quelque sorte, nous étions comblés spirituellement, dans un 1er temps bien sûr, une fois que nous nous sommes réveillés…, nous avions soif d’une meilleure réponse à notre besoin de spiritualité, moi vite j’ai compris : c’est la réincarnation la bonne voie)

nous nous voyions donc adhérer à une complexité, avec de multiples personnages, de multiples tendances, etc., rien que de plus normal, et d’ailleurs IMPRESSIONNANT tout cela (la galaxie judéo-chrétienne), puisque s’agissant de DIEU !!!, dieu donc, parfaitement identifié, déjà par les juifs puis par jésus

cette complexité, en fait, après « corpus christi » (et les autres auditions –confrontations -  filmées des chercheurs représentatifs réunis par prieur et mordillat) on comprend en effet, lorsque l’on étudie cela de prés (et on ne l’avait bien sûr pas fait auparavant ou moins frontalement, et cela ne pouvait arriver à de grandes foules) : il s’agit de la complexité du… flou, ce que l’on nous a obligés de consommer depuis l’enfance = du complexe flou !!!!!, rien de sérieux…., rien de divin, on a été soumis à un piège (flou) à cons, complexe

si j’ai bien compris      

le dernier évangile, celui de jean ne se sert pas de certains épisodes qui étaient dans les évangiles précédents (et le contraire, à vérifier, fait des ajouts)

c’est de ce côté là qu’on cherche aussi pour essayer de comprendre comment on a pu écrire en plusieurs versions une histoire aussi abracadabrante, qu’est celle de jésus

ainsi peut-on penser : ce scribe-théologien, qui, rappelons-le n’est pas l’apôtre jean !!! (ah ah ah !), comme on nous le faisait croire, & qui n’est pas forcément celui qui rassemble les souvenirs de jean l’apôtre qui auraient été colportés (ce qu’on appelle « la tradition johannique, c’est la trouvaille pour passer de : (ce ne sont pas les apôtres qui ont écrit les évangiles, personne ne peut plus croire à cela) à : (mais quand même cela pourrait être les souvenirs d’un apôtre transmis oralement puis mis par écrit)

mais déjà la vie de jésus, ce qu’on nous en rapporte est bien mince !, est bien succinct, en tout, si on réfléchit bien !!, ils donnent pas beaucoup de renseignements !!!, or voilà qu’encore certains épisodes sont retranchés !!!!, sans doute car pas crédibles ?, ou qui faisaient aller cette histoire dans une direction qui n’était plus possible à un certain moment, déjà après un certain nombre d’années de judéo-christianisme, etc.

heureusement, qu’à un moment les pères de l’église ont décidé : on ne touche plus à rien !!!, car le nouveau testament se serait retrouvé juste avec quelques pages

(mais de jean dont on nous dit qu’il semble écrire avec une grande liberté, y a-t-il des ajouts par rapport aux évangiles + récents, il faudrait le savoir, je ne le sais pas encore à ce moment)

déjà

tout simplement, 4 évangiles, car quand il s’est agi de constituer un nouveau testament, plus ou moins séparé de l’ancien.., il fallait quand même  que cela tienne un peu plus la route en épaisseur

mais…

4 évangiles finalement, au lieu de raconter une belle histoire complète, cohérente.

déjà cela présentait de la nouveauté je suppose avec les textes de la bible, toujours en une seule version ?, eux ?, je suppose

donner plusieurs versions de la même invention : n’est-ce pas une idée fabuleuse ? (certes, on peut dire aussi : « pas sérieux !!!!, nous s’agissant de la bible, il y avait une version, point final !, ce qu’y était raconté était donc bien vrai, évident !) (ne pas oublier dans tout ce blog : le mot le + important est : évident, évidence, on nous a vendu le judéo-christianisme comme cela)

là, ce que te suggérerais le logiciel chrétien c’est : cherche les contradictions etc., dis-toi en ton fort intérieur : dis-toi surtout : OK  tout cela a existé, mais comme le dit tel évangéliste et pas tel autre !, mais au moins par l’un des 4

en cherchant à savoir qui s’approche le + de la vérité : tu te convainc en même temps qu’il y a une vérité et qu’elle est celle de jésus

or…. : car il ne faudrait pas arriver aux doutes concentrés sur l’essentiel : est-ce que ce jésus a existé comme on nous le raconte, là ?

sans doute pas plus dans la généralité que dans les détails…

tout ton doute est fait pour se concentrer sur : (comment cela a existé avec quels détails ?), vola qui est préférable à … : (cette histoire a –t-elle existé ?)

conversion   (dans le livre « le judéo christianisme » de teixidor)

633 après JC  , concile de Tolède, on comprend : cela est contreproductif de convertir les juifs à j c, et de plus : les faux convertis profanent sacrements  et eucharistie

alors : on stoppe, mais… ceux déjà baptisés sont considéré comme toujours chrétiens… (moi : on ne badine pas avec le baptême, on considère qu’il t’a changé, que c’est quelque chose qui existe vraiment, qui a une action et une conséquence…, c’est du sérieux !, toujours le logiciel chrétien fonctionne, il y a de la réflexion, de la suite dans les idées, l’aristocratie chrétienne rationnalise toujours sa folie !, on prend bien garde qu’un truc fou ne se retrouve pas un élément fou sorti de son contexte, il doit toujours se trouver élément d’une chaine, ainsi, sa folie n’est pas vue, on ne voit que la chaine)

vertigineuses conversions

on prend un juif qui est donc prisonnier d’une illusion collective, et on lui demande de devenir prisonnier d’une autre illusion collective / et en plus : cette illusion collective nouvelle qu’il lui faut refuser à raison complétement, elle vient aussi de ses frères, c’est un concept complétement juif au départ !!!!!)

la chance des prêtres

ados, nous suivions donc l’enseignement d’un prophète de la tradition judaïque, mais quel prophète ! (et c’est pourquoi ce fut ok qu’il devienne carrément le messie, car le terme correspondait mieux, à l’incongruité, à la nouveauté du personnage)

un prophète qui n’avait pas été homologué par cette tradition !!!, et on nous demandait donc de faire comme si il avait été homologué !, et donc de le prendre comme nous appartenant cette tradition judaïque !!!!

nous ne nous figurions pas l’incongruité de cette situation !!!!!, aussi énorme fût-elle !

AUSSI

nous ne voyions pas (car si on avait vu on aurait quitté cette religion) que : une religion prenait sa force par le fait de suivre avec enthousiasme un prophète (en tant que prophète vivant si possible, puis en tant que prophète mort, encore + effectif, car confirmé, magnifié, paré de miracles etc.)

or, en quelque sorte, c’était donc le cas avec jésus : nous le suivions avec évidence, il fonctionnait génialement !! durant 2000 ans, alors donc qu’il n’était pas homologué, cela signifiait donc que l’homologation était une fumisterie  et toute ces histoires de prophètes du passé cela ne tenait pas debout, c’était de l’invention

puisque par définition, jésus, ce prophète imposteur, fruit de l’invention (tout cela acté par les pères de la tradition judaïque qui ne voulaient pas de lui), SANS HOMOLOGATION FONCTIONNAIT

donc pouvait fonctionner n’importe quelle invention…., jésus : ok : un imposteur mais tous les prophètes précédents : des imposteurs aussi, voilà ce que jésus c’était !!!, si on avait été capable de le comprendre !!!! quand nous étions ados, et qu’on tentait de nous imposer cette religion judéo-chrétienne

(alors bien sûr : je le répète là aussi : on comprend mieux l’antisémitisme, puisque il fallait oublier ce cas de figure : ce refus d’homologation de jésus, qui en fait FICHAIT EN L’AIR toute cette histoire de jésus, chaque juif devenant celui qui dit : non, celui que vous suivez est un imposteur, mais si cet aspect de ce piège à cons on peut le voir relativement facilement, après pas mal de réflexion…, cette situation des 2 religions qui s’atomisent l’une l’autre, s’avère un tout petit peu plus difficile à concevoir…., moi, il m’aura fallu, certes après un long temps ou le sujet ne m ‘intéressait pas trop, quelques décennies !, eh oui…, le propre du piège à cons, c’est de cacher le + longtemps possible qu’il est un piège à cons)

autrement dit :

on comprend que dans la tradition judaïque, personne n’ait pris le risque de proposer un nouveau prophète   (si c’est le cas), le dernier a tant fait de mal !

l’invention de jésus, qui a conduit fatalement à la shoah

pas de propositions de nouveaux prophètes !, pas d’homologations !, chez les juifs, et encore moins chez les chrétiens qui ont décidé : jésus, le dernier prophète   (à vérifier par mes amis juifs)

ainsi, la religion juive, et la religion juive judéo-chrétienne, symboliquement condamnées à s’épuiser doucement, à rentrer sous terre doucement

Realizálás

Sok mindenre rájöttem. De egy csomó dolog mégis bosszant.

Miért van az, hogy valahol addig vagy jó ameddig nem hibázol? Vagy ha kimered mondani a véleményedet normálisan és megválogatott szavakkal, akkor utálnak, megjátszod magad, de ha valamiről szó van akkor neked teljesítened KELL.

Éppen ezért jobb felhagyni pár dologgal, mást tenni, másokkal. Amikor ezeket érzed, felmerülnek benned ezek, változtatnod kell.

Bad, Fake, and Fire: Today I found out that yamers think crocheting
socks is subversive and controversial and
just.on one hand, why the fuck not.เ guess
yarners are allowed to have their controversles,
but on the other, how much time do you have in
your FUCKIN DAY?
My main concem is how they would feel but
gotta think about
something while knitting five miles of
Look, you can’t just leave it at that, why is it
subversive and controversial? “gets popoorn
kaitoukitty
I mean, I’m taking this on good faith, and I’m not
saying this is my own personal belief. I believe
But. .the structure of the stitches and the
resulting fabric is pretty different between
crochet and knitting. You get different effects
between them, which lends themselves to
different crafts. And none of the effects of
(most) crochet stitches lend themselves
naturally to socks. Youre (usually) going to end
up with something either stiff and bulky, or full
of holes that will Not Feel Good to walk on
Whereas knitted socks will just…BE elastic and
Sure you CAN do it. And there are people and
patterns that do it well
But MOST crochet socks are a bit like calling
I mean… Okay? But people are going to Talk
But this is BABY controversy, this is nothing
You haven’t even touched on the good shit like
RHSS or that time the Olympic Committee
llinteresting. So one of those just because you
CAN doesn’t mean you SHOULD things.
Also I know very little about the yarn fandom
except for that bit where a woman had to fake
her death and had a nervous breakdown over
selling
kaitoukitty
Was that the one that "died of leukemia or the
one that "died of lupus, or the one that
arinrowan
From whatI know of the narrative as it was
described to me, I want to say the one that
overdosed, but I am intrigued and vaguely
concerned that there are multiple distinct
individuals the above situation could apply to
hey umm, what the fuck
the fake deaths thing: indie yarn dyer gets
popular, gets overwhelmed by orders,cant
refund money because of shitty bookkeeping
decides faking online death is the only way out
I’m sure some of them are unintentional rather
than premeditated scammers but they’re all still
thieving assholes who shouldnt be running
businesses and need to give all the money
back
the
knitting (fiber arts in general) site, held a
contest they called the ravelympics’ to drum up
olympic support then get a cease-and-desist
letter for copyright infringement, and the letter
said that calling it that ‘denigrates the true
nature of the Olympic Games’ and was
commitee: ravelry, well-known
our country’s finest
except, you know, ravelry had like 2 million users
who all by nature of ravery being a website,
have basic tech literacy, the social media
backlash was so bad that the olympics board
had to make 2 official apologies because the
first wasn’t good enough.
RHSS: Red Heart Super Saver is cheap
yarn. some people hate it
because it used to be just really fucking awful
and they havent bothered updating their
opinions, some people hate it because they
hate
because they’re yarn sn
in two flavors: the disdainful assholes and the
people who just dont see the point if you have
the money and don’t indulge yourself). a lot of
people defend it because it’s cheap and widely
locally available and honestly not that bad after
a wash and some fabric softener.
yams. some people hate it
crocheted socks: exactly what kaitoukitty said
people who crochet socks tend to either be new
crocheters who are not aware crochet is not the
best medium for socks or experienced
crocheters who are pushing the boundaries of
medium.
babies on fire: i can’t believe we’re talking about
yarncraft controversies and no one mentioned
babies on fire. that’s my favorite controversy
so when deciding what material to make baby
blankets out of, in addition to considerations
like softness, ease of washing, and allergy
concerns quite a lat of people like to consider
what would happen to the baby if the blanket
was set on fire. yes, really
wool has the problem of hand-wash only
blankets for a new mother (superwash wool
exists but that’s a whole 'nother paragraph)
allergy concems, and also real fucking
skin wool. but pro-wool-blanket people insist
that because wool actually resists being set on
fire pretty well and also can self-extinguish, it’s
the only sensible choice.
acrylic on the other hand is cheap and you can
throw it in the washing machine, and while bad
quality acrylics might be stiff and plastic-y
they’re not itchy, but if it gets set on fire it will
melt onto the baby’s skin. pro-acrylic people
insist that if your blanket is on fire, you probably
have bigger problems than what the blanket is
made of.
kimbergoalt
wow I didn’t expect such a detailed response
Fiber Arts Just Be Fucking Like That.
Jan 17th, 2019